L'actualité immobilière de l'agence Immobileir Setois
28 Juil

Pourquoi ne pas songer à mettre en location le temps d’un été votre appartement à Sète ?

Pour rembourser vos charges annuelles de copropriété et même vos mensualités de crédit, il existe une solution : louer votre appartement à Sète le temps d’un été ! On appelle cela la location saisonnière. Depuis les plateformes de mise en relation entre particuliers, cette pratique a explosé. C’est bien connu, la location saisonnière a des avantages, mais est-ce vraiment une bonne opération ? Quelle rentabilité en attendre ? Pour déterminer le nombre de jours de location nécessaires pour rembourser ses charges de copropriétés et/ou de mensualité de crédit, MeilleursAgents a étudié la rentabilité de la location saisonnière à Paris, Lyon et Bordeaux. Cette étude vous apportera peut-être quelques réponses. Bien sûr, pour une location saisonnière sécurisée, il est conseillé de s’adresser à un professionnel de l’immobilier !

“La location saisonnière pendant les vacances d’été peut véritablement aider les propriétaires à faire face à leurs charges annuelles, commente Thomas Lefebvre, directeur scientifique de MeilleursAgents. De plus, dans ces villes où les prix immobiliers ont connu des augmentations spectaculaires ces dernières années, la location saisonnière est aussi une option intéressante pour les primo-accédants, contraints de s’endetter fortement”.

En effet, sur 5 ans, les prix ont augmenté de 22,6% à Bordeaux, 25,3% à Lyon et 19,4% à Paris, contre seulement 2,6% sur l’ensemble de la France (IPI MeilleursAgents, mai 2019).

Dans les 3 villes étudiées ainsi que dans une vingtaine de communes françaises, les résidences principales ne peuvent être entièrement louées que pour un maximum de 120 nuits par année civile. Une limitation qui permet toutefois de tabler dans certains cas sur une rentabilité supérieure à 1 an de location classique. C’est le cas dans la plupart des quartiers de la ville de Lyon. Pour exemple, à Bellecour, la rentabilité brute d’une location classique est de 3,1%, contre 4,1% pour 120 nuitées en saisonnier. Dans ce quartier, 3 mois suffisent même pour obtenir une rentabilité équivalente à la location classique. Quant à Bordeaux, dans certains quartiers (Hôtel de Ville, Saint-Jean, Chartrons), les 4 mois de location saisonnière sont aussi plus rentables. A contrario, la location classique reste plus rentable à Paris.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée